Site Loader

Vente d’entreprise agricole : une diversification pas toujours avantageuse…

Un entrepreneur agricole développe une activité de production et de vente d’électricité d’origine photovoltaïque en installant des panneaux solaires sur ses bâtiments agricoles.

4 ans plus tard, il vend son activité agricole et son activité de production d’énergie et, parce que ces activités génèrent moins de 250 000 € de recettes annuelles, il demande à bénéficier d’une exonération d’impôt sur la totalité de la plus-value réalisée à cette occasion.

Une demande partiellement rejetée par l’administration fiscale, qui rappelle qu’en raison de sa nature commerciale, l’activité de production d’énergie n’est pas assimilable à une activité agricole : les plus-values correspondant à chacune de ces activités doivent donc être dissociées.

Et parce qu’au moment de la vente, l’activité de production d’électricité était exercée depuis moins de 5 ans, le gain réalisé à cette occasion est nécessairement imposable.

Ce que confirme le juge : l’exonération fiscale dont entend se prévaloir l’entrepreneur suppose, certes le respect d’une condition liée au montant des recettes annuelles, mais aussi qu’à la date de la vente, l’activité ait été exercée pendant au moins 5 ans… Ce qui n’est pas le cas ici concernant l’activité de production d’électricité !

Source : Arrêt de la Cour administrative d’appel de Nantes du 7 janvier 2022, n°20NT03391

Vente d’entreprise agricole : toujours exonérée d’impôt ? © Copyright WebLex – 2022

Post Author: Michel GUILLOUT